Commission des Praticiens en Médecine Douce du Québec (CPMDQ)

Élections Provinciales du Québec
Mission Portail Plan du site Pour nous joindre




   Accueil
   Commission des Praticiens en Médecine Douce du Québec (CPMDQ)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Définition de la Médecine Traditionnelle Chinoise

 

Praticien en Médecine Traditionnelle Chinoise, MTC n.

Docteur en Médecine Traditionnelle Chinoise, DMTC.,  n.

Définition : Personne qui pratique de la Médecine Traditionnelle Chinoise.

Médecine Traditionnelle Chinoise n. f.


Définition :
La Médecine Traditionnelle Chinoisese définit comme une thérapeute s'intéressant aux troubles du corps humain. Elle se distingue nettement des autres moyens d'intervention en thérapie.


Note(s) : La Médecine Traditionnelle Chinoise, horloger du corps, utilise ses mains de différentes façons pour établir un diagnostic de Médecine Traditionnelle Chinoise
et dispenser le traitement. Par différents tests de mobilité, tant au niveau articulaire (vertébral ou périphérique) qu'au niveau viscéral ou crânien, il évalue l'état des différents systèmes du corps humain. Il emploie, dans ce but, différents types de palpation qui lui permettront d'évaluer la forme, le volume, la consistance ou la tension et la position des structures évaluées.

système nerveux et les organes

En résumé, la Médecine Traditionnelle Chinoise est à la fois un art, une philosophie et une science.

Un Art , car c'est une thérapeutique manuelle qui repose sur des compétences spécifiques approfondies du corps humain, et nécessite un toucher précis, minutieux, exact, et toujours dosé suivant les patients et la pathologie à traiter.


Une Philosophie , parce qu'elle s'intéresse à l'homme dans sa globalité. Ce n'est pas tant le symptôme qui intéresse la Médecine Traditionnelle Chinoise que la cause qui la provoque.


Une Science qui englobe les connaissances anatomiques, physiologiques, biomécaniques, et biologiques relatives au rétablissement et à la préservation de la santé.


L'étude des pouls est un des domaines spécifiques de la médecine chinoise.

Alors qu'en occident la fréquence du poul est le seul élément retenu, la médecine chinoise reconnait 28 qualités de poul, permettant un différenciation subtile des différents stades des différentes atteintes.

La MTC, comme la médecine occidentale, est un système médical complet qui possède ses propres outils et sa façon particulière d'interpréter les causes des maladies, de poser les diagnostics et de concevoir la physiologie. Par exemple, en Occident, nous avons tendance à considérer les organes, que ce soit le coeur, les intestins ou les poumons, comme des entités parfaitement circonscrites qu'on peut disséquer, analyser, peser et mesurer avec précision. La physiologie chinoise insiste beaucoup moins sur ces descriptions raffinées, mais met plus l'accent sur les relations fonctionnelles entre les Organes. Elle s'attarde à décrire les liens entre les Organes et le reste du corps autant dans le fonctionnement harmonieux qui maintient la santé, que dans l'évolution d'un déséquilibre qui, à partir d'une certaine sphère organique perturbe progressivement d'autres sphères.

La Médecine traditionnelle chinoise comporte cinq disciplines principales (acupuncture, diététique, massage Tui Na, pharmacopée et exercices énergétiques - Tai Ji Quan et Qi Gong) qui sont présentées succinctement. Ces disciplines proposent différents modes d'intervention, souvent complémentaires, qui sont basés sur les mêmes fondements, tant dans leur conception du corps humain et ses relations avec l'environnement, que dans leur interprétation des signes de déséquilibre et dans leur définition des grandes orientations thérapeutiques. Ce sont ces fondements, aussi bien théoriques que pratiques, que nous vous proposons de découvrir ou d'approfondir dans ce cours. Nous espérons qu'ainsi, vous comprendrez mieux pourquoi un acupuncteur veut, pour soigner votre dos, vous piquer et débloquer « le Qi qui stagne dans un de vos Méridiens », ou pourquoi un herboriste vous propose une décoction libérer la Surface, disperser le Froid ou chasser le Vent parce qu'un « Vent-Froid » vous a donné les symptômes du rhume.



Le Praticien en Médecine Traditionnelle Chinoise donne aussi à son patient des conseils sur l'hygiène de vie, le repos, les exercices, la nutrition, la posture et, en général, sur tout facteur qui pourrait influencer son bien-être physique, psychique ou social.

Syndicat Professionnel des Praticiens en Médecine Traditionnelle Chinoise du Québec  


Commission des Praticiens en Médecine Douce du Québec (CPMDQ)


Portail des Médecines Douces du Québec© Portail des Médecines Douces du Québec