Dr PETER VENIEZ, C.Ht., Ph.D.,  N.D., Naturopathe

                                      Docteur en hypnothérapie, aromathérapie et naturopathie

 

Membre du

Naturopathic Medicine Council of Canada

Canadian Council of Psychotherapeutic Examiners (CCPE)

atic


 Commission des Praticiens en Médecine Douce du Québec (CPMDQ)

Les dépendances aux médicaments Les dépendances aux médicaments   Les dépendances aux médicaments

FLASH NOUVELLE

 

 

Détail

  • Nous offrons des services aux entreprises soit: un programme d'aide aux employés (PAE) et de santé sécurité au travail (SST).

Détail

  • Nous avons sur place une phytopharmacie qui est en mesure de vous fournir tous les produits naturels les plus efficaces (suppléments, herbes, vitamines et produits homéopathiques) dont vous avez besoin.

Détail

 

LA VÉRITABLE CRISE DE LA SANTÉ MENTALE 

 


Dr Peter Veniez, Ph.D, N.D.

Le Fondateur de l’Approche Véniez et
Président-fondateur de la CPMDQ

Cliquer ici pour son CV


Quel est la différence entre les psychothérapeutes, les psychologues, et les psychiatres?


 

Music Subliminal Plus

© Tous droits réservés

CD d'amélioration de Soi

 


$24.95

(L'approche Véniez)


$24.95

(L'approche Véniez)


$24.95 + S/H

(L'approche Véniez)

 


 

Définition de la santé mentale

Définition de la santé mentale

 



ELIMINER VOS TROUBLES ÉMOTIFS EN QUATRE VISITES!

C'est vraiment possible grâce à une technique révolutionnaire.

Il m'a fallu vingt-cinq ans de recherche clinique afin de décrouvrir comment changer la vie de mes patients de façon durable et significative.

Appelez-moi pour obtenir de l'aide.

Dr Peter Veniez, Ph.D

drveniez@cpmdq.com

(514) 990-6658

1(800) 624-6627

 

ou pour un Psychothérapeute

Certifié de

(L'approche Véniez)

dans

votre région

Cliquez ici

© Tous droits réservés

 

 

 

 

 

 

 

Centre de Detox Véniez

Centre de Detox Véniez

© Tous droits réservés

 

Centre de desintoxication privé:


Centre de desintoxication privé:

Centre de Detox Véniez, CDV  Mise à jour cette semaine
Au bord de l'eau situé dans la Région du
Grand Montréal, Québec

Téléphone : 1 800 624-6627

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retourner aux

Témoignage


 

Des soins EN HYPNOTHÉRAPIE pour toute la famille

avec l’Approche Véniez

Les dépendances aux médicaments

et la solution en

Psychothérapie - Médecines Douces

 


INTRODUCTION

C'est bien connu, une dépendances aux médicaments est une façon de compenser: on remplace une chose manquante par une autre afin de retrouver un certain équilibre. Cette carence, ou cette chose qui manque, peut-être l'amour, l'attention, l'affection ou l'approbation. L'usage au long cours (un an et plus) concerne plutôt les personnes âgées et les femmes des milieux populaires. On note, de manière plus résiduelle, la présence d'une population fortement consommatrice, âgée de 45 à 55 ans, issue des classes moyennes (employés, professions intermédiaires), pour laquelle (antidépresseur, anxiolytique, hypnotique) est plus fréquente. Ces usages, de loin les plus fréquents. sont motivés par une circonstance ou une situation qui, pour tout ou partie, échappe au contrôle de l'usager (variation du rythme de travail, deuil, chômage, tension professionnelle, rupture conjugale). Ces usages sont ponctuels, mais peuvent être chroniques lorsque la conjoncture qui motive le recours devient structurelle. La condition de l'amélioration étant nettement distinguée de la thérapeutique, l'appropriation du médicament et de ses effets reste conçue dans les termes d'un ajustement, et ne donne pas lieu à un investissement massif dans le produit. Paradoxalement, par leur auto-dévalorisation, ces patients possèdent certains des traits du tableau dépressif, et font part à la fois d'un usage qui, à la manière de la plupart des toxicomanies, présente des effets de boucle : l'amélioration personnelle (épanouissement, rémission du mal-être), qui motive le recours, est sans cesse démentie par sa mise en oeuvre (perte d'autonomie, dévalorisation, manque de soulagement), si bien que le surinvestissement médicinal et le désaveu de soi finissent par s'engendrer mutuellement. Au final, l'attention de l'usager est d'autant plus centrée sur le médicament que le recours est tout entier bâti dans la contradiction.

Symptômes

Les principaux symptômes qui accompagnent ces périodes de dépendances aux médicaments sont des sensations d'étouffement , des étourdissements , des sensations d'instabilité , des palpitations cardiaques, des tremblements , de la transpiration , une peur de perdre le contrôle, de devenir fou, ou de mourir, se sent triste ou vide ou observée par les autres (p. ex., pleure ). Perte ou gain de poids significatif en l'absence de régime (p. ex., modification du poids corporel en un mois excédent 5%), ou diminution ou augmentation de l'appétit presque tous les jours. Insomnie ou hypersomnie . Agitation ou ralentissement psychomoteur (constaté par les autres, non limité à un sentiment subjectif de fébrilité ou de ralentissement intérieur). Fatigue ou perte d'énergie . Sentiment de dévalorisation ou de culpabilité excessive ou inappropriée qui peut être délirante , pas seulement se faire grief ou se sentir coupable. Diminution de l'aptitude à penser ou à se concentrer ou indécision . Pensées de mort récurrentes (pas seulement une peur de mourir), idées suicidaires récurrentes sans plan précis ou tentative de suicide ou plan précis pour se suicider. Les prise médicament augmentant, à partir d'un certain seuil, variable selon les individus, apparaîtra alors la dépendance physique et le manque. Dès lors, ce sera la phase toxicomaniaque de la maladie avec ses conséquences inéluctables : exagération des troubles du caractère, désintéressement pour l'entourage, désocialisation , dépression nerveuse (tous les médicamenté deviennent à un moment de leur vie déprimés et "soigneront" cette dépression par leur médicament dans la contradiction). Tout ceci se termine par la solitude la plus complèt.

(Vidéo sur le symptôme de la culpabilité)

© Tous droits réservés

La solution

La solution en Psychothérapie est de cesser les médicament.  Cette désintoxication peut se faire avec un controle et l'accord médical. Par la suite identifier la cause, la source de l'évasion et de ses symptômes pour les eliminer dans le but à ce que l'individu soit bien dans sa peau.  La méthode la plus rapide et précise est par l'hypnose. 

Les différentes techniques; de visualisation, de relaxation, de respiration et détente, d'hypnotisme, le subliminal, et de suggestions post-hypnotiques. Il n'y a rien d'artificiel ou de supernaturel. Chacun possède une capacité naturelle de réponse à l'hypnose. Malgré son nom issu du Grec «Hypno» (qui signifie sommeil) et contrairement à ce que pense la majorité, l'état hypnotique n'a rien à voir avec le sommeil ordinaire, il s'agit plutôt d'un outil à qui permet à l'individu d'atteindre l'état ALPHA à différents niveaux de profondeur. En état ALPHA l'inconscient de l'individu est plus réceptif ou actif ce qui facilite à éliminer les troubles émotifs du passé. En fait, ce qui se produit c'est que la personne demeure toujours consciente de ce qui se passe, même au cours de la séance la plus profonde. L'hynose est un outil extrèmement puissant pour régler diverses pathologies et symptômes.

 

  1. La première rencontre; l'entretien verbal avec le patient qui vous exprime les expériences négatives de son passé qu'il aimerait libérer. Cette rencontre permet au thérapeute avec l'accord de son patient d'expliquer comment se déroulera la thérapie. À la fin de cette première rencontre, l'hypnothérapeute fait vivre à son patient une brève initiation à l'hypnose. (la durée de la séance est habituellement 1 heure et plus).
  2. La deuxième rencontre; léger suivi de la première séance, approfondissement de l'état hypnotique du patient. (la durée de la séance est entre 45 minutes à une heure).
  3. La troisième rencontre; le travail, l'acceptation, la libération des chocs ou manque de securité vécus par le patient. (la durée de la séance est habituellement 1 heure et plus).
  4. La quatrième rencontre; Fermeture, réconciliation de l'adulte avec l'enfant intérieur, une expérience d'identité propre, confiance en soi et s'aimer. (la durée de la séance est entre 45 minutes à une heure).

 

Honoraires pour les 4 seances

$150/par séance totalisant $600 pour les quatre séances.

Fréquence habituelle est une séance par semaine.  Toutefois, il y a possibilité d'une thérapie intensive de fin de semaine, pour les personnes en provenance de l'extérieure. 

Rabais sur les prix d'hébergement (Hôtel Holiday Inn ou Hampton Inn) qui est à proximité de la clinique.


 

Journal intime des reconstructions de vie

Témoignage

De : Cindy Purgason
Envoyé : 11 mai, 2005 11:02
À : drveniez@cpmdq.com
Objet : Merci Peter


Peter,


Juste un petit mot de remerciement pour la therapie il y a quelque annees. Je ne consomme plus de drogue ou medications depuis quelques annees maintenant. Je mange bien. Je suis maintenant marié depuis presque 3 ans et heureuse. Ton approche therapeutique a ete un souffle nouveau, un grand départ et tout ce que j ai fais est ma part du travail au quotidien. Tu m as donné des outils et aide pour la dure part du travail (desintoxication) et je t' en remercie grandement.


Merci beaucoup,


Cindy Tremblay-Purgason



La méthode la plus rapide et précise est par (L'approche Véniez), pour identifier la cause, la source de ses symptômes pour les éliminer   lire plus....
La méthode de musique subliminal, des changements dans le comportement de la personne qui écoute ces enregistrements subliminaux lire plus....
La méthode du subliminal et l'auto hypnose En mčme temps, l'on pourra constater une reprise de confiance en soi, une attitude positive lire plus....
Portail des Médecines Douces du Québec


Copyright © 2007 Conception CPMDQ

Google