Jean Duclos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Michel Boucher

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Louisianne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Journal intime des reconstructions de vie

Témoignage

Le 5 Août 1993

To Peter,

 

Avant que je commence mes cessions avec toi, la vie n'avait plus de sens pour moi car je ne croyais plus en la vie, à mes rêves, à la joie. J'étais déprimée. J'avais peur de la vie, de ce qu'elle pouvait me réserver.

 

Je pensais souvent au « Paradis » je voulais y être. La raison est « that I had pain inside and I couldn't stand it no more ». Je pensais que si je mourais, je pourrais y aller. Que Dieu me prendrait avec lui, me déliverait, de la peine, du mal de vivre. But I was wrong. Tu m'as appris ce que la vie est. Tu m'as délivré. Parce que Dieu a exaucé mes prières.

 

Maintenant je sais que j'ai pas besoin de me tuer pour pouvoir être bien dans ma peau, avec moi-même. Tu m'as enlevé mes flashbacks. Tu m'as dicté à faire la paix avec moi-même ce qui est extraordinaire. Je ne suis plus une victime.

 

I'm not in survival anymore, I'm free !

 

Thank you,

 

Leena B.

 

Pierrefonds, le 5 août 1993


Journal intime des reconstructions de vie

Témoignage

 

Cher Peter,

 

Je te remercie de m'avoir aidé à retrouver confiance en moi et illiminer des peurs inutiles que j'avais depuis mon enfance. 

 

Aujourd'hui je réalise toutes les stupidités que quelqu'un peut endurer toute une vie quand c'est si simple à régler.

 

Merci, Jean


Journal intime des reconstructions de vie

Témoignage

Le 07 Fevrier 2006

 

Peter

 

J'étais diagnostiqué dépressif et le médecin m'a donné un congé de travail.  Depuis quelques années, j'ai des symptômes mais depuis les derniers six mois, ça l'empiré.  Je me disais en moi-même, ça se peut pas, je ne fais pas une dépression.  Ma femme le voyait comment je fillais, mais moi je ne le voyais pas.  Depuis décembre je prennais des médicaments qui me gelait simplement.  Ça m'enlevait pas mes peurs. 

 

Mon frère m'a suggéré d'aller voir Peter.  J'étais au bout du rouleau en arrivant.  Après les quatre sessions, je suis en paix avec moi même en dedans, je me sens léger et j'ai remarquer que mon comportement a changer durant les quatre sessions. 

 

J'espère que ça va continuer et s'enaller en grandissant. 

 

Merci,

Michel Boucher,

Blainville


Journal intime des reconstructions de vie

Témoignage

Mars 2007

 

J'ai vécu une enfance normale et j'ai eu une excellente éducation. J'adorais les animaux et je passais mes temps libres en leur compagnie. J'aimais beaucoup l'école et je me sentais bien en classe. J'étais l'élève modèle, calme et attentive, qui réussissais bien. Dailleurs, j'étais contente et fière de revenir à la maison avec mon bulletin scolaire, car c'était pratiquement le seul moment, où je recevais des félicitations et une attention particulière, de la part de mon père. Sa présence  et  son affection, à mon égard, m'ont beaucoup manqués.

 

À l'adolescence, j'ai recherché ce manque dans mes relations affectives. J'étais attirée inconsciamment par des hommes beaucoup plus âgés que moi. Par ailleurs, mes relations amoureuses étaient souvent destructrices et vouées à l'échec dès le départ. J'ai commencé à être anorexique, puis quelques années plus tard, je suis devenue boulimique. Dans cette période sombre de ma vie, je vivais continuellement un malaise intérieur. Je me sentais lourde, j'avais l'impression de porter un énorme poids sur mes épaules. C'était comme si j'étais prisonnière de mon propre corps. N'acceptant jamais les compliments venant des autres, je me trouvais jamais assez bien et je recherchais continuellement la perfection. Je m'oubliais pour faire plaisir aux autres. J'étais épuisée, j'avais toujours l'impression de manquer de temps, car je voulais toujours en faire plus. Les gens s'émerveillaient devant mes réalisations, mais à mes yeux, c'était plutôt ordinaire et jamais assez bien. Repliée sur moi-même et préférant la solitude, je me détachais des gens que j'aimais. Je vivais souvent dans mes rêves et j'étais dans ma "bulle". Cette période de ma vie, où j'ai cessé de vivre, a durée huit longues années.

 

Toujours à la recherche de réponses pour comprendre et me débarasser de ce malaise intérieur, je me suis mise à lire des dizaines de livres sur la psychologie, la spiritualité, sur le bonheur etc.. Ces livres me faisaient du bien, mais le malaise était toujours là. Enfin, je m'accrochais aux personnes proches décédées et j’était fascinée par le monde spirituel.

Un jour, j'ai découvert le site web du CPMDQ et j'ai senti que c'était ce qu'il me fallait. J'ai donc décidé d'essayer, en me disant que cela m'apporterait sûrement quelque chose de bien.

 

C'est probablement le meilleur choix que j'ai fait de toute ma vie. Déjà après la première séance, je me sentais mieux. À la fin du traitement, j'étais débarrassée de cette énorme poids. Je me suis sentie renaître.

Maintenant, je me sens libérée, légerte comme une plume... Je savoure chaque moment de cette nouvelle vie. L'anorexie et la boulimie ne font plus partie de ma vie, de mon être. Je me sens bien dans ma peau et je m'accepte comme je suis. Je peux maintenant dire sincèrement que je m'aime et que je mérite ce qu'il y a de mieux. Quel bonheur! J'ai retrouvé la joie de vivre…


Courage à tous, c'est possible d'être heureux!


MERCI du plus profond de mon coeur au Dr Veniez et à sa femme Brigitte.


Je ne pourrai jamais vous remerciez assez pour le bien que vous m'avez apporté.

 

Anonyme.


Journal intime des reconstructions de vie

Témoignage

Le 09 Aout 2007

 

Sur ma route de vie

 

Un jour un homme me conduit vers une porte, devant cette porte je me sentais comme une petite fille craintive, incertaine étapeuré. Cette porte s'ouvrir peu à peu pour me faire connaître une personne exceptionnelle , confiante et d'une simplicité remarquable.  À partir de ce moment ma vie a commencé à s'améliorer.  Dr Véniez grâce à votre expérience de vie personnelle, vous avez appris pour moi.  Cette porte que vous avez ouverte ne pourra jamais ce refermer.  Vous serez toujours présent.

Merci pour tout

 

Merci Brigitte pour l'acceuille chaleureuse.  Tu as une beauté intérieure qui est immense.

 

Louisianne

 


 

Journal intime des reconstructions de vie

Témoignage

Tue 11/11/2008 1:26 PM

 

Bonjour Dr Veniez
 
Je tiens à vous dire un GROS MERCI pour ce que vous avez fait de moi.
 
Il y a déja six semaines que j'ai fait votre connaissance. Je me rappel la première fois que j'ai rentrée dans votre bureau, je me demandais pourquoi j'étais venu vous voir car pour moi tout était réglé de ce que j'avais pu vivre dans mon enfance et adolescence mais pourtant mon corps m'envoyais des messages de douleurs. Après avoir consulté mon médecin, elle me demanda s'il y avait quelques choses qui n'allait pas dans ma vie pour qu'aucun médicament me soulage. C'est donc à ce moment qu'elle me proposa l'hypnose et qu'elle me donna votre numéro de téléphone car une de ses patientes vous avez déja rencontré.
 
Après la première rencontre, je me suis aperçu que rien de mon passé était réglé et que dans le fond j'avais tout mis derrière une carapace que je m'était faite depuis des années. Vous,Dr Veniez m'aviez dit qu'à la troisième rencontre je viderais mon verre, je me demandais un peu ce que cela voulait dire et pourtant à la troisième rencontre après l'hypnose je me sentais très bien je dirais même qu'il n'y avait plus toutes ces mauvaises émotions qui m'habitaient. Je me sentais soulagée, forte et même libéré de tout ce qui m'envahissait avant comme l'agressivité, la peur, le manque d'épanouissement sexeul la consommation de drogue, le manque de m'aimer tout est devenu simple et je ne ressens plus aucune de ses mauvaises émotions en moi. Je me sens comme sur un nuage je suis devenue calme et attentive à moi même, je ne me sens plus comme une bombe qui pourrait sauter à tout moment  c'est fini ca et je suis tellement bien maintenent. Je n'ai plus besoin de consommer des drogues pour être bien, car mon paradis est saint desprit et j'en suis très fière.
 
En plus, Dr Veniez à la quatrième et dernière rencontre à fait en sorte que je retrouve l'enfant que j'avais laissé derrière moi depuis des années et ces images vont rester gravé  dans ma mémoire pour toujours. Je suis désormais bien avec moi et ce qui compte le plus c'est que je m'aime beaucoup et cette amour propre je veux la transmettre à mes deux filles. Car la vrai richesse dans la vie c'est d'être bien avec soi-même et de s'aimer. Il y a très longtemps que j'aurais dû rencontrer Dr Veniez car j'adore cette sensation de bien-être qui m'envahit à chaque jour depuis ces séances d'hypnose.
 
JE VOUS DIT ENCORE MERCI À VOUS DR VENIEZ AINSI QU'A VOTRE ÉPOUSE BRIGITTE POUR LES MERVEILLEUX CONSEILS QUE VOUS M'AVEZ DIT.
 
Je ne remercirai jamais assez le ciel d'avoir mis des personnes comme vous sur mon chemin. Que Dieu vous bénisse
 
D'une femme de 33 ans qui dit merci à la vie... Annick

 



 

Lundi le 27 avril 2009

 

Dr Veniez

Le 12 février dernier, mon conjoint (âgé de plus de 80 ans) est allé vous consulter pour que vous puissiez l’aider à régler son problème d’anxiété ( perte d’un enfant il y a plusieurs années plus maladie pour laquelle il n’y avait plus de traitement).

 

J’ai eu la chance d’assister aux 4 rencontres…vous dire à quel point vous lui avez apporté réconfort, paix et délivrance est difficilement descriptible. Il est parti le 26 mars dernier non sans avoir eu le temps de mettre en pratique ce que vous lui avez transmis lors des rencontres…

 

Il a retenu, entre autre , jusqu’à quel point ça n’était pas de sa faute. Je ne saurai jamais vous remercier à la hauteur de ce que vous avez fait pour lui. C’est avec conviction que je recommande aux gens d’aller vous rencontrer.

 

Très sincères salutations et MERCI.

 

 


Post #1 Victor Babey wroteon September 3, 2009 at 1:40am L'hypnose fait peur, mais Dr Veniez sait mettre en confiance.

1 er séance : la discution et l'initiation a l'hypnose.

Dès cette séance j'ai vu des changements. Pas flagrant mais quand meme de quoi s'en rendre compte personnnellement.
On commence a se prendre en pleinne face ce que l'on imaginait pas.
Tres bien et tres appréciable. Le bout du tunnel est pas loin.


2 ème : l'hypnose +++

Séance d'appaisement, comme quand un ouragan se prépare, il y a toujours un temps de calme. Mise en confiance de soi et encore plus envers son therapeute. Très apprécié.

3 ème : le déluge.

Dr Veniez parle de vider le verre, je prendrais plus la métaphore du déluge qui vous tombe dessus, mais qui salvateur et qui emène avec lui tout le mauvais que vous aviez en vous. Une tornade avant l'apaisement.
Intense et tres surprenant. On voit et comprend rellement ce que l'on etait et pourquoi on l'etait.

4 ème : on laisse couler.

L'eau du deluge a besoin de s'ecouler et de se faufiler de partout en vous pour bien vous laver. Apres le lacher d'eau du barrage, la rivière se calme et va la ou elle veut... on est en pleine lumière.

Merci Dr Veniez.

 




Dites-le-à un ami    © 1991 - 2009  Conception de Sites Web CPMDQ . Tous droits réservés.